Magnet 3D Lourdes Agrandir l'image

Magnet Miraculeuse

IT1750

Nouveau produit

Magnet Miraculeuse

Plus de détails

2,50 € TTC

En savoir plus

Vous connaissez la magnifique histoire des apparitions mariales qui ont eu lieu à la rue du Bac, à Paris, en 1830.

Catherine Labouré reçut une première visite de la Vierge Marie le 18 novembre, l’informant qu’une importante mais difficile mission l’attendait.

Et le 27 novembre, elle eut une seconde visite avec une série de tableaux se dressant sous ses yeux, dont celui, très détaillé, d’une médaille à faire frapper.

Catherine entendit alors la voix de Notre Dame qui lui signifia « Faites frapper une médaille sur ce modèle » puis « Les grâces seront abondantes pour les personnes qui la porteront avec confiance. »

Sur l’avers : La Vierge Marie est représentée en pied, les bras légèrement détachés du corps et les mains ouvertes, étendues vers la terre, en geste d’ouverture et de don. Le serpent, sous les pieds de Marie est écrasé : dans la lutte entre le bien et le mal, Marie vient à notre aide. Les rayons de lumière symbolisent les grâces qui sont obtenues par Son intercession. La prière « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous » circule le long du bord de la médaille, entourant la Vierge Marie.

Sur le revers : Au centre, la lettre « M » pour Marie. La lettre entrelace une barre transversale qui soutient le pied de la Croix. Ce « M » entrelacé avec la croix de Jésus rappelle le lien indéfectible qui les unit. Les douze étoiles symbolisent les douze tribus d'Israël et les douze apôtres, Marie en leur centre. Le cœur encerclé d’une couronne d’épines est le Sacré Cœur de Jésus. Le cœur transpercé par une épée est le cœur immaculé de Marie, inséparable de celui de Jésus, « comme pour représenter la douleur d’une mère voyant son enfant souffrir. ». Même aux moments les plus tragiques de la passion et la mort du Christ, Marie était là, partageant sa souffrance. La barre et la Croix symbolisent l’épreuve. La célébration eucharistique, dans la vie chrétienne, actualise le sacrifice de la Crucifixion.